top of page

Comment l'agilité va m'aider à préparer l'Ultra Trail du Mont Blanc - Article 2 : L'engagement



Formule de l'engagement = intention + priorité - excuses
Formule de l'engagement


Lors du premier article, j’ai abordé le “pourquoi” associé à ma pratique de l’ultra-trail, mais également l’importance de sa bonne définition dans tous les contextes (professionnels ou personnels).


Pour ce second article, je vais commencer à aborder le “comment” en vous partageant ce qui est, selon moi, le principal facteur clé de succès dans le dépassement de soi ou la réussite de projets professionnels : l’engagement.


Définition de l’engagement

La nuance peut sembler fine, mais j’aimerais distinguer 2 notions :

-        S’engager : notion proche de la promesse.

-        Être engagé : s’investir activement dans une promesse. C’est cette dernière que je vais approfondir dans cet article



Être engagé

J’ai découvert la “formule de l’engagement” lors de l’écoute d’un podcast de Martin Perrier :



Engagement = intention + priorité - excuses
Formule de l'enagement

Un profond et véritable engagement doit, tout d’abord, partir d’une intention personnelle forte. Il est donc important de bien avoir identifié son “Pourquoi qui en sera le moteur.

Il faut ensuite décider d’en faire une priorité. Cela signifie : faire une place à cette intention dans son emploi du temps.


Enfin, il faut réussir à ne pas tomber dans le piège des excuses. Il y a toujours des tas de facteurs externes qui peuvent nous empêcher d’accomplir nos intentions, et/ou nous poussent à les reporter à plus tard.


Dans mon travail, je suis régulièrement amené à effectuer du recrutement pour constituer ou renforcer une équipe produit. Lors de ces recrutements, je suis très attentif à essayer de détecter l’engagement que pourra avoir une personne dans l’équipe. Je préfère largement recruter quelqu’un qui n’a pas 100% des connaissances ou compétences nécessaires, mais qui aura un engagement profond car la mission sera pour lui un challenge, une mise en situation, un nouveau contexte.


Attention ! Un engagement fort n’est absolument pas lié au nombre d’heures de travail. On peut être très engagé en travaillant 35h par semaine. En revanche, il s’agit d’exploiter au maximum son temps de travail en y mettant une grande énergie et focus.


Je pense même d’ailleurs qu’il est très important de trouver un bon équilibre entre sa vie personnelle, professionnelle et familiale. Cela permet un plus grand épanouissement qui conduit à un plus grand engagement.


La notion de priorité vue plus haut ne doit donc pas être confondue avec une notion d’exclusivité.


En étant inventif, on arrive même à croiser des intentions et à adresser plusieurs engagements par une même action : une sortie running peut permettre de réfléchir à une problématique professionnelle, et lui adresser un plan d’action ou une solution.


Ou encore, un petit tour en vélo, avec les enfants et une charrette pour aller au marché, combine un bon moment en famille avec un petit entraînement physique.


Comment cela se traduit dans ma pratique ?

Mon intention est de courir l’UTMB, afin de me confronter à un fun de type 2 et me prouver à moi même que je suis capable de pousser mon corps à parcourir un 100 miles en montagne.

 

J’ai décidé d’en faire une priorité en consacrant du temps à ma préparation physique. Peu de restaurants le midi avec les collègues (j’essaye plutôt de les motiver à courir avec moi 😉), peu de soirées Netflix et des horaires d’entraînements très variables en fonction de mes autres engagements familiaux et professionnels (Il m’arrive parfois d’aller courir à la lueur de la frontale une fois que les enfants sont couchés).


Pour cela j’essaye au maximum d’être autonome, en m’auto-formant à la préparation physique afin de ne pas dépendre d’un coach, qui m’imposerait un plan d’entraînement trop contraignant (jour/horaire fixe). J’essaye donc de faire au mieux, en fonction du temps que j’arrive à accorder à ma pratique.


Je me donne cependant un cadre : un volume hebdomadaire, 1 ou 2 séances spécifiques. Je m’efforce de m’y tenir et je me mets en alerte quand je vois que ce mini objectif hebdomadaire m’échappe. Suis-je en train de tomber dans le piège de l’excuse ?


Un imprévu ne doit pas être une excuse pour ne pas tenir cet objectif, mais une raison de chercher à m’adapter. Tout comme une mauvaise condition météo : me confronter à une mauvaise condition météo : me confronter à une mauvaise condition météo peut faire partie de la préparation, ou, dans les cas extrêmes, une raison d’adapter mon agenda de la semaine.



S’engager

L’action de s’engager est le déclencheur de l’engagement au sens “être engagé”.

Dans le cadre de ma pratique de l’ultra-trail, la prise d’engagement se traduit généralement par l’achat d’un dossard sur une course. J’ai besoin de cette dernière pour commencer à m’engager dans ma préparation et me sentir motivé.

Il s’agit ici de définir un bon objectif et de s’engager à le tenir.


Qu’est-ce qu’un bon objectif ? Je vous invite à le découvrir dans le prochain article.


49 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page